charte-scr

Avec l’adoption de la Charte égalité hommes/femmes/hommes, la CGT et ses structures s’engagent à repenser leur mode de fonctionnement pour que les femmes prennent toute leur place dans l’organisation, y compris au plus haut niveau de responsabilité.

Malgré des avancées incontestables (réussite scolaire, hausse de l’activité des femmes y compris chez les cadres…), les discriminations que subissent les femmes restent fortes et tenaces : surchômage, précarité, bas salaires, faible valorisation de leurs diplômes, concentration dans un nombre limité de professions, accès difficile à des postes de responsabilité, retards de carrière et… toujours pas de partage des tâches domestiques. Consciente de ces discriminations et du rôle moteur que doit jouer le syndicalisme dans l’émancipation des femmes et des hommes, la CGT s’est engagée sur des pistes de travail pour conquérir l’égalité professionnelle femmes/ hommes :

« Nos deux derniers congrès ont marqué une volonté de rupture avec ce ronron en installant les principes de la mixité et de la parité dans la conception et la construction des deux organismes dirigeants de la Cgt, la commission exécutive et le bureau confédéral. Il s’agit d’un signe fort adressé à toute l’organisation et d’un engagement que nous tiendrons avec toutes les exigences qu’il comporte. Mais il nous faut aller plus loin à tous les niveaux de notre organisation. Sinon nous risquerions de passer sans nous en rendre compte d’un signe fort à un geste purement symbolique, alors même que la place des femmes dans le syndicalisme, comme dans l’ensemble de la vie publique, est devenu un enjeu démocratique fondamental, une condition déterminante pour transformer la société ». Bernard Thibault, 8 novembre 2005.

Il s’agit aujourd’hui, par l’adoption de cette charte, d’engager collectivement la CGT et ses organisations dans une démarche d’approche intégrée de l’égalité (gender mainstreaming).

Cela signifie concevoir l’égalité en permanence et en amont de toute décision, prendre des décisions concrètes pour intégrer cette approche dans les structures, les pratiques syndicales et dans les actions et accords collectifs.

C’est un moyen efficace de renforcer la lutte contre toutes les inégalités entre les hommes et les femmes, au travail et dans la société et de favoriser la syndicalisation de toutes les femmes.

Document à télécharger :== Charte égalité femmes / hommes CGT