La retraite en danger, tous concernés !

29DSC03358

1200 au Puy-en-Velay mercredi 29 janvier 2020. "Tous les éléments de communication du gouvernement ne sont que mensonges. Les 1000 euros, c’est pour une carrière complète, toute sa vie dans la même entreprise, sans chômage, sans petits boulots, ça n’existe pas !"

Intervention de Pierre Marsein, CGT 43
Nous pouvons et devons être fiers de notre combat et nous avons raison de continuer d’informer et à mobiliser pour les faire encore reculer.

Bravo, bravo à vous toutes et tous, depuis le 5 décembre la mobilisation est historique par son ampleur sa diversité, sa dureté.

Le gouvernement et le Medef ont essayé de nous diviser entre public et privé, entre jeunes et retraités, mais nous ne sommes jamais tombés dans le piège de la division.

Les grèves reconductibles dans plusieurs professions, à l’opéra, la SNCF, les marins, la RATP, l’énergie, les dockers aident à mobiliser et à réussir les énormes journées de manifestations et de grèves dans tous les secteurs professionnels. Parce que notre lutte et commune !

Tous le monde a bien compris que cette réforme est une casse de notre système de solidarité, qu’elle nous obligera à travailler plus longtemps pour une pension plus faible.

61% de la population demande le retrait de cette réforme parce que les gens ont du bon sens. Qui peut travailler derrière une machine dans une usine ou sur un chantier à 64 ou 65 ans ?

Dès qu’ils le peuvent les employeurs nous mettent dehors. Pour preuve, la moitié des salariés du privé ne sont plus en activité à 60 ans !

Tous les éléments de communication du gouvernement ne sont que mensonges.

Les 1000 euros, c’est pour une carrière complète, toute sa vie dans la même entreprise, sans chômage, sans petits boulots, ça n’existe pas !

L’égalité femme homme qu’ils mettent en avant, c’est en réalité un recul : il faudra choisir la majoration des 5% entre la femme et l’homme et comme c’est l’homme qui a très souvent le salaire le plus important, voyez vers qui l’amélioration de la pension va aller.

29DSC03346

Ce ne sont pas les intersyndicales, ni la CGT seule, mais le conseil d’Etat qui critique le projet de loi du gouvernement et il dit que l’Age d’équilibre pour une retraite à taux plein serait de 65, 66, voire 67 ans !

Et pourtant si les salariés travaillent plus longtemps soit ils finissent leur carrière au chômage ou en invalidité, avec un malus en plus, soit les jeunes seront, par centaines de milliers privés d’emplois ! C’est honteux.

Nous dénonçons les attaques et les atteintes graves à l’action syndicale, au droit de manifester. Il n’y a pas de conquêtes sociales sans liberté syndicale. Soutien à tous les manifestants qui sont brimer, violenter...Aucune violence n’est légitime pas même celle des policiers contre les manifestants comme envers les pompiers hier. La CGT 43 apporte tout son soutien au secrétaire général de l’Allier CGT condamné pour une action syndicale.

Nous pouvons et devons être fiers de notre combat et nous avons raison de continuer d’informer et à mobiliser pour les faire encore reculer.

On ne lâche rien, sur le département demain 18h place de Paris à Brioude ou vendredi 18h30 à la gare du Puy en Velay manifestation nocturne.

Nous sommes déterminés, ils doivent nous écouter, ils doivent reculer, ils vont reculer.

Vive l’unité syndicale de ceux qui résistent.

Tous ensemble, continuons jusqu’au retrait !

 29DSC03354

Dixième mobilisation d’ampleur au Puy-en-Velay [Zoomdici]

Du haut de son 55ème jour de grève, le cortège hebdomadaire est apparu presque aussi dense que les précédentes éditions.

Un peu moins de monde mais toujours autant de voix et de colère exprimées entre les immeubles de la cité ponote. Après presque deux mois de grève, les rues de la ville ont de nouveau été colonisées par des centaines de personnes, des panneaux brandis bien haut au milieu des oriflammes colorées des différents syndicats et corps de métiers. 

Edition en ligne du 29/01/2020
Source intégrale de l'article

Réforme des retraites : à défaut d’être d’ampleur, la mobilisation s’inscrit dans la durée au Puy-en-Velay [L'Eveil]

Après quatre manifestations en décembre et cinq depuis le début de l’année, une dixième manifestation a eu lieu, mercredi matin, au Puy-en-Velay contre la réforme des retraites. À défaut d’être de grande ampleur comme en décembre ou début janvier, la mobilisation contre la réforme des retraites s’inscrit désormais dans la durée.

Edition en ligne du 29/01/2020
Source intégrale de l'article

Puy-en-Velay : entre 700 et 1200 manifestants, un mur de la connaissance devant la préfecture [La Commère]

Edition en ligne du 29/01/2020
Source intégrale de l'article