La retraite en danger, tous concernés !

ehpad cayres

Mardi 2 juillet, les salariés de l'Ehpad de Cayres soutenus par la CGT Sainte-Marie se sont mobilisés pour réclamer de meilleures conditions de travail et d'accueil des résidents.

Le personnel soignant de l'Ehpad de Cayres demande « plus de moyens humains » [L'Eveil]

Mardi matin, en lien avec le mouvement national, le personnel de l'Ehpad Villa Marie de Cayres a manifesté son mécontentement de leurs conditions de travail.
C'est une première dans l'histoire de l'Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) Villa Marie de Cayres. Le personnel n'est pas en grève, mais il est mobilisé pour améliorer ses conditions de travail.

« Nous ne demandons pas une augmentation de salaire, mais plus de moyens humains pour faire face ».
les soignants

Source intégrale de l'article

Cayres : attention à la goutte d'eau qui va faire déborder le vase des EHPAD [Zoomdici]

Des revenus inférieurs au SMIC, des conditions de travail déplorables, des financements en berne et des recrutements infructueux : la coupe est pleine pour les salariés de l'EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Cayres, mobilisés mardi matin devant les grilles de l'établissement.

Source intégrale de l'article

Cayres : les salariés de l'Ehpad manifestent pour de meilleures conditions de travail [La Commère]

Selon le syndicat CGT, "dans les EHPAD de Sainte-Marie, la tension est déjà à son comble depuis pas mal de temps et le ressort pourrait bien casser… Lors de notre récente visite dans nos EHPAD, en particulier celui de Cayres, nous avons trouvé des équipes complètement épuisées, démobilisées, au bord du gouffre".

Pour le syndicat, la liste des difficultés est longue :

"manque de valorisation du travail, organisation du travail confuse, absentéisme de plus en plus important et difficultés à trouver des remplaçants, tensions entre personnels, résidents de plus en plus lourds et inadaptés à la structure et ses spécificités au Cantou."

La CGT reproche le nombre élevé de tâches "d’où l’impression de ne plus pouvoir faire leur travail correctement, le tout avec des responsabilités non reconnues et qui rajoutent du stress".

Source intégrale de l'article