La retraite en danger, tous concernés !

Pajemploi 230719Mardi 23 juillet 2019, les agents du Centre Pajemploi (Urssaf) du Puy-en-Velay ont débrayé pour dénoncer une dégradation de leurs conditions de travail. Ils dénoncent les dysfonctionnements liés au déploiement de Pajemeploi+ qui pénalisent personnels et parents employeurs d'une nourrice.

Dégradation des conditions de travail au Centre Pajemploi

Des projets très ambitieux comme la réforme du Complément Mode de garde (CMG) sont menés. Auparavant les parents employeurs devaient avancer intégralement le salaire de leur nourrice avant d’être remboursés par la CAF d’une partie de la somme.  Depuis mai, ce n’est plus la CAF qui verse le CMG mais le Centre Pajemploi (Urssaf). Avec Pajemploi +, les parents n’ont plus à avancer la totalité du salaire mais paient uniquement le reste à charge. Un changement qui facilite les démarches pour 90% des 800 000 employeurs, mais à cause d’un problème informatique près de 10 000 familles ne perçoivent pas leur complément mode de garde et / ou sont prélevées à tort des cotisations dont ils ne sont pas redevables.

Suite à cette réforme le personnel du Centre Pajemploi, est confronté quotidiennement à l’exaspération des particuliers employeurs. Cela conduit à des situations dramatiques, pour des foyers à fables revenus notamment.

Les agents du Centre Pajemploi sont démunis et doivent faire face aux réactions des parents et ou salarié-e-s désespérés, en larmes, en colère.

Force est de constater que lors du déploiement, les dysfonctionnements se multiplient, les moyens techniques proposés non performants.

Les agents du Centre Pajemploi souhaitent simplement pouvoir exercer leurs missions de service public dans des conditions de travail décentes et demandent aux instances nationales de prendre la mesure de la situation et de mettre à disposition du Centre Pajemploi les moyens humains et matériels qui s’imposent. Un appui national aux personnels et usagers du Centre Pajemploi doit être déployé.

Organismes sociaux CGT 43
Crédit photo : DR

Un bug informatique crée le chaos à Pajemploi: parents et nourrices pénalisé [Zoomdici]

Il y a trois mois, une défaillance technique est survenue lors de la mise en place d'une réforme visant à simplifier le versement des salaires aux nourrices. Démunis, les salariés du centre national Pajemploi -localisé au Puy-en-Velay- se mobilisent pour alerter sur cette situation qui pénalise un nombre important de familles et de salariés.

Depuis mai, le téléphone ne cesse de sonner au centre Pajemploi du Puy-en-Velay:

"On n'arrive plus qu'à répondre à 20 % des appels, et encore" se désole Céline Lioutaud, représentante syndicale de la CGT.

Les 140 agents qui, depuis leurs locaux installés en face de la gare, servent d'intermédiaires administratif aux assistantes maternelles et gardes d'enfants avec les parents employeurs à l'échelle de la France, n'en peuvent plus. [...]

Lire l'article en intégralité