La retraite en danger, tous concernés !

151019 ehpad craponne

Le mardi 15 octobre 2019, des débrayages et actions ont eu lieu dans différents établissements de la Santé à l’initiative de la CGT.

Pour les personnels la coupe est pleine !
Pour la population, c’est nouvelle remise en cause au droit fondamental à l’accès aux soins !
La Santé et la prise en charge de la dépendance ne peuvent et ne doivent pas devenir des marchandises !

Au Centre Hospitalier de Craponne sur Arzon, 70 agents de l’hôpital mais aussi des EHPAD de la Chaise Dieu et d’Allègre qui font partie d’une Direction commune se sont rassemblés devant l’établissement de 14h à 15h. Ils dénoncent les conditions de travail dégradées et le manque de moyens qui ont de lourdes conséquences sur les personnels et dégradent dans le mêmes temps la qualité des prises an charge pour les patients et les résidents.

A l’EHPAD de Pradelles, ce sont une vingtaine d’agents qui se sont rassemblés devant l’établissement en début d’après midi avec le soutien de collègues de Langogne. Là aussi les questions de conditions de travail, de qualité des prises en charges, de salaires… étaient au cœur de cette action mais c’était également pour eux l’occasion d’exprimer à leur direction le refus de la mobilité sur plusieurs établissements.

151019 hopital craponne

Suite aux mouvements de grève importants de 2018 qui avaient mis en évidence le besoin urgent de financement et de moyens humains pour la prise en charge de nos ainés, rien n’a été fait et la situation n’a cessé de s’aggraver.

L’hôpital public traverse lui aussi une crise sans précédent.

Alors que les personnels sont à bout, le projet de loi de finance de la sécurité sociale 2020 (PLFSS) qui sera débattu à la fin du mois est loin de répondre aux besoins, pire c’est un nouveau plan d’économie pour les hôpitaux et il ne tient absolument pas compte des préconisations pour les EHPAD.

Pour les personnels la coupe est pleine ! Pour la population, c’est nouvelle remise en cause au droit fondamental à l’accès aux soins ! La Santé et la prise en charge de la dépendance ne peuvent et ne doivent pas devenir des marchandises !

Amandine RABEYRIN
Syndicats CGT Santé

photo 1 pradelles 15.10.19

Quelles considérations portent nos dirigeants sur nos ainés en perte d’autonomie et sur les agents qui les prennent en charge dans leur vie de tous les jours ? 

Lire la déclaration de la CGT Ehpad de Pradelles