La retraite en danger, tous concernés !

111019 Michelin

Après l'annonce de la fermeture du site de La Roche-sur-Yon, la CGT Michelin Blavozy demande aux salariés de ne pas participer aux groupes de travail pour discuter compétitivité : "c'est donner le bâton pour se faire battre"

 Michelin : l'inquiétude gagne du terrain [Zoomdici]

Une semaine après l'annonce d'un chômage technique à Blavozy, on apprend la fermeture du site à la Roche-sur-Yon (85). De quoi plonger les 600 salariés de Haute-Loire dans l'inquiétude.
"On se sert du chantage à l'emploi pour leur imposer d'accepter des accords de compétitivité, et les salariés font des sacrifices mais à terme, leur site fermera quand même si la direction l'a décidé". [...]

"On a cloné nos usines au Brésil ou en Espagne et cette surcapacité de stock, elle est créée et voulue par Michelin"

[...] le coeur du problème, c'est la recherche perpétuelle de compétitivité dans un contexte de mondialisation et si Michelin s'est fait connaître avec ses usines françaises, "aujourd'hui comme nous à Blavozy par exemple, on a cloné nos usines au Brésil ou en Espagne et cette surcapacité de stock, elle est créée et voulue par Michelin". Et comme il s'agit souvent de pays à bas coût, "quand il est question de fermer une usine, on regarde d'abord en France ou en Allemagne et regardez, au Royaume-Uni, il n'y a plus une seule usine Michelin". [...]

Discuter des accords de compétitivité, "on ne le fera que si Michelin s'engage à la pérennité du site sur une dizaine d'années", précise Hervé Bancel, "mais faire des efforts dans le vide juste pour engraisser un peu plus les actionnaires, il n'en est pas question".

"On a des inquiétudes, mais c'est surtout parce qu'on est gérés par des financiers"

On sait que le site de Haute-Loire est orienté sur le génie civil, un secteur qui offre de belles marges mais "on n'est pas à l'abri", estime le cégétiste [...]

"Même un site qui est viable, s'il y a un centime à aller gagner ailleurs, on ira ailleurs, tant pis si ça doit mettre 700 salariés à la porte".

Un effet dominos qui va impacter d'autres sites de Blavozy, ainsi que les sous-traitants

[...] il y a des entreprises locales qui travaillent à 80 % pour Michelin Blavozy.

Maxime Pitavy
Source : édition en ligne du 11 octobre 2019