La retraite en danger, tous concernés !

radio le puy 

100 % de grévistes chez les manipulateurs en radiologie le jeudi 21 novembre - De la colère après les annonces du gouvernement concernant le plan Santé : le personnel de l'hôpital Emile Roux appèle à la grève le 5 décembre.

 

Plan Santé: les syndicats d’Émile-Roux au Puy-en-Velay ne sont pas satisfaits [ Le Progrès]

[...] Cela fait un an que le personnel de l’hôpital alerte sur les conditions de travail. Depuis juin, le service des urgences s’est, lui aussi, mis en grève pour des raisons similaires. Tous réclament une augmentation de salaires de 300 euros, un arrêt des fermetures et l’ouverture de lits, davantage de moyens humains afin de prendre en charge les patients… 

« Les annonces sont non seulement insuffisantes mais ne répondent pas aux revendications exprimées depuis des mois. »

Parmi les annonces, une prime de 800 euros pour 600 000 professionnels de santé. Mais la mesure fait polémique. « Sous quelles conditions et pour qui ? Nous sommes plus d’un million d’agents dans la fonction publique hospitalière. Bon nombre ne toucheront rien ! » Pour ce qui est du nombre de lits, « le sujet n’a même pas été abordé ».

« C’est scandaleux »

L’Ondam (Objectif national des dépenses d’assurance maladie) doit passer de + 2,45 % en 2019 à + 2,3 % pour 2020. La CGT trouve encore la mesure insuffisante. « C’est scandaleux. Il faudrait une augmentation de 5 %. » [...]

Le Progrès
Source intégrale de l'article : édition en ligne du 23/11/2019

Les manipulateurs radio en grève à l'hôpital Emile-Roux [La Commère]

Dans le cadre du mouvement de grève reconductible qui touche le Centre hospitalier Emile-Roux au Puy-en-Velay, les manipulateurs en électroradiologie médicale ont mené une action ce jeudi 21 novembre. 100 % des manips radios étaient grévistes et ont reçu le soutien des radiologues présents.

Les manips radio des service de radiologie et de radiothérapie se disent les "oubliés" des métiers de la santé comme d'autres professionnels.

Les principales revendications des manips radios sont communes à tout les personnels hospitaliers :  des effectifs en nombre suffisant, une hausse des salaires, des formations régulières et la reconnaissance des qualifications et des responsabilités.... [...]

La Commère
Source intégrale : édition en ligne du 22 novembre 2019

 

181019 emile roux

Plan d'urgence pour l'hôpital public : les mesures sont-elles à la hauteur des attentes ? [Zoomdici]


Après huit mois de mobilisation des agents hospitaliers, le gouvernement a annoncé ce mercredi 20 novembre 2019, les différentes mesures de son "plan d'urgence et de soutien à l'hôpital public".

Ce "plan d'urgence pour l'hôpital" est, selon Amandine Rabeyrin, secrétaire CGT Santé de l'hôpital Emile Roux au Puy, "une tentative d'apaisement" avant le 5 décembre, jour de mobilisation interprofessionnelle nationale lancée par plusieurs syndicats contre la réforme des retraites. Une tentative qui, et toujours selon la représentante syndicale, a échoué."

Amandine Rabeyrin rappelle par ailleurs la problématique des primes dénonçant une provocation de la part du gouvernement :

"Aujourd'hui, l'hôpital souffre d'un manque de financement de la Sécurité sociale dont le financement est basé en grande partie sur les cotisations sociales. Or, on ne cotise pas sur des primes. Donc quand on fait le choix de donner des primes plutôt que d'augmenter les salaires, on fait le choix d'affaiblir la Sécurité sociale."

Enfin sur les sommes annoncées, la représentante syndicale tient à remettre les choses dans leur contexte.

"On nous parle de 300 millions par-ci, de 150 millions par-là, d'1,5 milliard. Mais le budget hospitalier, c'est 80 milliards. 1,5 milliard d'euros, ça peut paraître pour la population une somme conséquente, un geste fort, mais par rapport aux 80 milliards, on voit bien que c'est dérisoire." [...]

Zoomdici
Source intégrale de l'article : édition en ligne du 21/11/2019