La retraite en danger, tous concernés !

FIP1510

En Haute-Loire, près de 48 % des agents étaient en grève pour défendre des services publics de proximité et de qualité.

Depuis début juin, les agents des Finances Publiques de la Haute-Loire mènent des actions contre l'abandon du projet de géographie revisitée qui, dès 2022, signerait la fermeture de toutes les trésoreries du département.

« Notre direction essaie de faire croire aux élus et aux citoyens que notre présence serait démultipliée avec plus de points d'accueils, seulement tenus par des personnes aux contrats précaires et à la charge des collectivités locales ! » Georges Trescarte CGT 43

Journée nationale de grève intersyndicale le 14 novembre 2019

 A l'appel de l'intersyndicale aux niveaux national et local, les agents se sont inscrits en masse dans cette journée d'action. Plusieurs camarades ont rejoint la manifestation nationale qui se terminait devant BERCY.

En local près de 48 % des agents étaient en grève, soit le deuxième taux au niveau national. De nombreux sites étaient fermés au public, 15 sur 22 et une manifestation locale devant le Centre des Finances Publiques du Puy en Velay rassemblait plus d'une quarantaine d'agents et ce malgré un temps pour le moins neigeux.

FIP CGT 43 / Finances publiques (impôt et trésor)
Secrétaire : Georges TRESCARTE

Les personnels des Finances publiques à nouveau mobilisés [Le progrès]

Depuis juin, c’est la 3e journée de mobilisation contre le projet intitulé « Géographie revisitée » qui va aboutir en 2022 à la fermeture de la quasi-totalité des trésoreries et une réorganisation des services.

Les agents sont psychologiquement ébranlés par ce projet mortifère car maintenus volontairement dans l’ignorance de leur réel avenir. Ils ont conscience que ce qui est présenté comme une concertation n’est qu’un leurre », explique Georges Trescarte, CGT FIP 43.

Source intégrale de l'article (abonnés) : édition en ligne du 15/11/2019