La retraite en danger, tous concernés !

 manif121219

Mardi 10 décembre 2019 en Haute-Loire, pour la deuxième grande journée de grèves et d'actions contre la réforme des retraites par points et pour l'amélioration du système actuel, la manifestation unitaire a réuni 4000 personnes au Puy.

 

Lire le tract intersyndical d'appel au 12 décembre
Lire l'intervention de Pierre Marsein, UD CGT 43 (version.pdf) 


Emmené par une intersyndicale large CGT, FO, Cftc, FSU, SOLIDAIRES, Réseau Lycéen et des Gilets Jaunes, le cortège s'est ébranlé de la place Cadelade à 10h30, rythmé par les slogans des sonos. "Ta retraite par points, on n'en veut point" "La retraite à 64 ans, on n'en veut pas !"

Dans les rangs des manifestants toujours aussi déterminés, des personnels grevistes des hôpitaux publics du Puy (Emile Roux), de Brioude, d'Yssingeaux, les enseignants et lycéens de Roche-Arnaud, des cheminots...

Les banderoles déployées par les salariés dans les rues ponotes témoignaient également d'une forte mobilisation du secteur privé : Guérin Plastique, Barbier, SES, Granger, Valéo, SNOP, PEM, DIEHL, Deville, Michelin, Recticel, Morey, Super U Aiguilhe, Auchan, Géant, CFVA...

Le défilé s'est achevé à 12h devant la préfecture où les dirigeants syndicaux ont annoncé une nouvelle journée interprofessionnelle d'actions jeudi 12 décembre.

Comment gagner ? Il n’y a qu’une solution : tenir dans la durée et étendre les grèves pour bloquer l’économie.
Intervention de Pierre Marsein, UD CGT 43

DSC03134

Bravo et encore bravo à toutes et à tous pour votre formidable mobilisation !

Vous n’avez pas faibli face à la propagande qui voudrait vous faire céder.

Par votre nombre, vous faites trembler le pouvoir.

Bien sûr, comme toujours, il prétend qu’il ne bougera pas, qu’il est droit dans ses bottes.

Mais nous avons déjà connu ça en 1995 sur les retraites, ou en 2006 contre le CPE par exemple.

Ils reculent quand nous tenons bon ! La mobilisation massive et la grève sont les seuls moyens de les faire reculer.

Ils osent prétendre qu’ils veulent détruire notre système actuel de retraite pour notre bien.

C’est d’ailleurs, toujours, pour notre bien qu’on supprime les impôts pour les plus riches et qu’on supprime en même temps les droits des chômeurs. C’est pour notre bien qu’on a 400 000 pauvres en plus depuis 1 an…

Ils cherchent à nous diviser. Mais nous sommes lucides.

 

NON ! On n’est pas TOUS traités pareil, on est TOUS maltraités pareil !

C’est pour baisser le niveau des pensions et reculer l’âge de départ qu’ils veulent nous imposer leur projet de retraite, qui n’a rien d’universel mais, au contraire, est totalement individuel !

OUI ! On peut et on veut améliorer notre système actuel !

Les organisations syndicales qui appellent aujourd’hui à cette action, revendiquent le renforcement et l’amélioration du système actuel de retraite, solidaire et intergénérationnel.

Depuis 18 mois, la CGT propose le retour au droit à la retraite à taux plein dès 60 ans, et avant pour les travaux pénibles.

Nous demandons une retraite minimum au niveau du SMIC.

Nous demandons que les périodes de chômage et d’études soient considérées comme des périodes cotisées, que les droits familiaux soient garantis et étendus, mais c’est le contraire que prépare le gouvernement.

Il veut baisser les pensions, détruire les conventions et les acquis collectifs.

DSC03140

Alors comment gagner ?

Il n’y a qu’une solution : tenir dans la durée et étendre les grèves pour bloquer l’économie.

Perdre de l’argent aujourd’hui, c’est un investissement pour notre futur, pour nous, pour nos enfants, pour nos petits enfants.

Rejoignons ceux qui sont déjà en grève, généralisons-la !

Dans l’enseignement, dans le privé, dans les hôpitaux, c’est le moment de défendre cet acquis vital qu’est la retraite !

Un recul social ne se négocie pas, il se combat !

C’est le moment d’imposer nos revendications.

Si le pays est paralysé, le gouvernement sera obligé de céder.

Ils attendent, ils espèrent l’essoufflement. Au contraire, dès cet après-midi, par des assemblées générales, des distributions de tracts sur les zones industrielles et commerciales, donnons un souffle supplémentaire pour réussir un nouveau temps fort ce jeudi 12 décembre à 10h30 place Cadelade.

Décidons de la grève majoritaire. Seuls les salariés peuvent bloquer l’économie. Le chemin de la victoire est devant nous !

ENSEMBLE ! TOUS ENSEMBLE ! CONTINUONS !

 

/// Revue de presse ///

Nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites au Puy-en-Velay [L'Eveil]

Source intégrale de l'article