La retraite en danger, tous concernés !

IMG 20191217 113104

Ce mardi 17 décembre 2019, 8000 personnes ont défilé dans les rues du Puy à l'appel des syndicats CGT, FO, CTFC, Solidaires, RL, CFDT UNSA et des Gilets Jaunes

 

C’est une loi de régression sociale pour tous !
L'intervention de Pierre Marsein [UD CGT 43]

Bravo et encore bravo à toutes et tous qui, depuis le 5 décembre, vous êtes mobilisés, vous avez manifesté, vous avez fait grève pour refuser la régression sociale.
Vous n’êtes pas tombés dans le piège du gouvernement qui cherche à diviser les salariés, entre jeunes et vieux, entre public et privé, entre salariés et usagers.
Vous avez compris que quand le gouvernement parle d’un régime plus juste, c’est en réalité un régime qui aggrave les inégalités qu’il nous propose, pour les femmes comme pour les hommes, pour les anciens comme les futurs retraités.

171219 bright

Quand il nous parle d’un minimum de 1 000 € de retraite, cela ne concernera que ceux qui ont travaillé au moins 43 ans avec au minimum le smic. Pour les autres, pour les petits boulots, si vous avez des périodes de chômage, maladie, ce sera bien moins.

Aujourd’hui, pour avoir ce minimum vieillesse, il faut avoir seulement 25 années au smic et c’est déjà beaucoup trop.

Pour les retraites des femmes, il supprime les 8 trimestres attribués par enfant dans le privé pour les remplacer par un pourcentage de points dont on ne connait ni le montant, ni la valeur.

Et le fameux âge pivot à 64 ans n’est rien d’autre que l’officialisation du recul de l’âge de départ à la retraite à 64 ans dès 2022 et plus tard si la durée de vie s’allonge ! C’est l’officialisation d’une baisse de pension de 10 % tout au long de la retraite pour ceux qui partiront avant.
Voilà la démonstration réelle du contenu de la loi qu’on a voulu nous cacher. C’est une loi de régression sociale pour tous !

IMG 20191217 112711

Si le gouvernement, face à la mobilisation, supprime de son texte l’âge d’équilibre, ça ne veut pas dire qu’il ne l’appliquera pas. Bien sûr que si !

Car la loi prévoit de ne plus augmenter la part de PIB pour les retraites, malgré la progression programmée du nombre de retraités. D’autre part, il veut interdire toute possibilité de ressources supplémentaires en les limitant aux 28,12 % actuels.

C’est donc une chute assurée du niveau des retraites pour les actuels et les futurs retraités ! Et c’est un recul de l’âge de départ sans limite !

Ne tombons pas dans leur piège !

Avec le projet du gouvernement de retraite par points, le montant des pensions n’est non seulement pas garanti, mais il peut baisser tous les ans. Quand on vous dit qu’aujourd’hui l’âge de départ moyen est de 63,7 ans, on vous ment. C’est l’âge moyen de liquidation de la retraite. Certains partent à 60 ans, d’autres à 67. Quand ils liquident leur retraite, 50 % d’entre eux ne sont plus au travail depuis 55 ans, mais ils n’ont pas eu le droit de bénéficier de la retraite avant 63,7 ans !

Oui, bien sûr qu’il est possible d’améliorer les retraites, d’obtenir le retour de la retraite à 60 ans et avant pour les travaux pénibles. Oui il est possible de refuser toute retraite en dessous du smic, mais c’est contraire à la logique du gouvernement.

Ne les laissons pas faire, ne les laissons pas nous diviser !

IMG 20191217 122430

Ils ne s’attendaient pas à une résistance pareille.

Ils reculent déjà sur le régime de retraite des policiers.
Ils ont fait démissionner Jean Paul Delevoye (de sa propre initiative !…).
Ils vont sûrement retirer du texte l’âge d’équilibre à 64 ans, mais ils le garderont comme projet.

L’opinion a bien compris que ceux qui luttent aujourd’hui ne se battent pas que pour eux, mais pour la retraite de tous les salariés du pays, pour leurs enfants, leurs petits-enfants, leur mère, leur père, leurs grands-parents.

Les cheminots et les salariés de la RATP se souviennent qu’en 1986 ils ont fait grève pendant les fêtes de Noël et qu’ils ont gagné !

Si le gouvernement veut débloquer la situation pour les fêtes, qu’il soit enfin raisonnable. Qu’il retire son projet et discute – et non pas seulement consulte – tous les syndicats sur les mesures à prendre pour améliorer la situation de toutes les retraites !!

La CGT vous appelle tous, dans l’unité la plus large, à rester mobilisés, à tenir des assemblées générales et à préparer et décider de la grève. C’est en l’élargissant et en la généralisant que nous les ferons plier ! et que nous sauverons notre avenir !

TOUS ENSEMBLE, la lutte continue !

 

Réforme des retraites : une mobilisation proche du 5 décembre au Puy-en-Velay [La Commère]

Ce mardi, la proportion de salariés du secteur privé semblait plus étoffée.

Comme jeudi, le cortège n'a pas défilé sur le Breuil et dans la rue piétonne. Mais à partir de la place Cadelade, les banderoles ont flotté dans l'avenue Foch, le boulevard Bertrand (devant la prison) et l'avenue André-Soulier (devant le Medef et la Sécurité sociale) pour finir devant la préfecture.

Edition en ligne du 17/12/2019
Source intégrale de l'article

Réforme des retraites : la contestation ne s’essouffle pas au Puy-en-Velay [L’Eveil]

Ce mardi 17 décembre marquait une nouvelle journée de mobilisation générale contre la réforme des retraites du gouvernement. Au Puy-en-Velay, plusieurs milliers de personnes ont une nouvelle fois manifesté. 

Edition en ligne du 17/12/2019
Source intégrale de l’article

Nouvelle manifestation contre la réforme des retraites au Puy-en-Velay [Le Progrès]

À l’heure des prises de parole, Pierre Marsein, pour la CGT, indiquait que « le fameux âge pivot à 64 ans n’est rien d’autre que l’officialisation du recul de l’âge de la retraite à 64 ans dès 2022 » alors qu’à ses yeux le retour de la retraite à 60 ans est possible.

Edition en ligne du 17/12/2019
Source intégrale de l’article

Retraites 17/12 au Puy : entre 3 et 8000 manifestants au Puy-en-Velay [Zoomdici]

Les drapeaux syndicaux de la CFDT et de l'Unsa ont flotté aussi, ce mardi 17 décembre au Puy, pour la 4e manifestation interprofessionnelle contre la réforme des retraites.

Edition en ligne du 17/12/2019
Source intégrale de l’article