La retraite en danger, tous concernés !

IMG 20191219 103443

Depuis le 5 décembre, aucun train ne circule en Haute-Loire. Ce jeudi 19 décembre 2019 un rassemblement de soutien aux grévistes à l'initiative de l'intersyndicale 43 s'est tenu devant la gare du Puy-en-Velay.

 

Contre la réforme des retraites - Mot d'ordre de la mobilisation devant la gare du Puy-en-Velay : « pas d'annonce, pas de trêve ! » [L’Eveil]

Quand ils évoquent leur avenir, Floriane, Manu, Germain et les autres, blémissent. Ils sont guichetier, contrôleur de train, agent de circulation...

Des "privilégiés" pour certains qui, tous les ans, "sont au boulot pendant que les autres profitent des fêtes de fin d'année", rappelle Pierre Marsein, secrétaire général de la CGT.

Depuis le 5 décembre, "aucun train ne circule en Haute-Loire et si le gouvernement ne fait pas d'annonce, il n'y aura pas de trêve" pour Noël, prévient Jean-Luc Clauzier, représentant de la CGT.

IMG 20191219 111402

"On ne lâchera pas, poursuit-il. On ne défend pas seulement notre régime spécial. On est contre le système de retraite par points et le massacre de l'entreprise (la SNCF, NDLR)".

"Le but de cette action aujourd'hui est de témoigner notre solidarité envers ces agents sur lesquels le gouvernement met la pression", renchérit Pierre Marsein (CGT).Les grévistes ont été rejoints par les agents du secteur de l'énergie, les enseignants et les lycéens."On ne lâchera pas", rappellent les organisations syndicales.
Les cheminots s'opposent au système de retraite par points et "au massacre de l'entreprise".

Edition en ligne du 19/12/2019
Source intégrale de l’article

IMG 20191219 110755

Retraites : 19/12, une manif au pied levé au Puy [Zoomdici]

Ils sont quelques centaines à avoir répondu à l’appel spontané de dernière minute pour une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites ce jeudi matin au Puy-en-Velay.

Quant aux cheminots, le contingent du Puy (« On est pas nombreux de nos jours en poste au Puy ! » se désole l’un d’eux) a mis en scène une tombe / épouvantail symbolisant la mort du service public Sncf sur le parvis de la gare. Un écriteau déplore la suppression des contrôleurs, celle des autorisations de départ, la fermeture des guichets et la sous-traitance des travaux.

Edition en ligne du 19/12/2019
Source intégrale de l'article

IMG 20191219 111347

L'intervention de Pierre Marsein [UD CGT 43]
Soyons fiers des manifestants et des grévistes.

La lutte continue, hier à Brioude un rassemblement interprofessionnel et intersyndical, ce matin devant le lycée Roche Arnaud, en intersyndicale, le corps enseignant a montré sa détermination de continuer la grève.

Quelques jours après la présentation du projet du gouvernement, la mobilisation sur notre département n’a pas faibli et, nationalement, a même progressé avec 1,8 millions de manifestants. Ce ne sont pas les bilatérales qui ont changé quoi que ce soit.

Tout le monde a bien compris que quand le gouvernement parle d’un régime plus juste, c’est en réalité un régime qui aggrave les inégalités.

Oui, nous voulons conserver notre système de retraite, obtenir le retour à la retraite à 60 ans et refuser toute retraite en dessous du smic.

Les sondages d’hier disent que l’opposition à cette réforme progresse, + 8 points pour dire non à la retraite par points malgré le déploiement médiatique du gouvernement. C’est la preuve qu’il n’arrive pas à nous diviser !

L’opinion a bien compris que ceux qui luttent aujourd’hui ne se battent pas que pour eux, mais pour la retraite de tous les salariés du pays et pour toutes les générations.

IMG 20191219 103914

Soyons fiers des manifestants et des grévistes.

La CGT appelle l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève, y compris reconductible là où les salariés le décident, pour maintenir et augmenter le rapport de force.

Les responsables des blocages sont Macron et Philippe. Sans réponse du gouvernement dans les heures qui viennent nous continuerons à nous mobiliser, y compris au-delà de décembre.

Si le gouvernement veut débloquer la situation pour les fêtes, qu’il retire son projet !

Ensemble, continuons à lutter !