La retraite en danger, tous concernés !

10-septembre2

 

Plus de 1700 manifestants ont répondu à l'appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires pour défendre les retraites.

Lire l'intervention

Le Préfet ne reçoit pas les organisations syndicales.

Cette action était prévue depuis de nombreux mois. Le 9 juillet, les organisations syndicales ont demandé une audience au Préfet à la fin de la manifestation.

Lorsque la délégation est entrée en Préfecture, elle était accueillie par le secrétaire général et non par le Préfet. C'est la 3ème fois que ce dernier ne daigne pas nous rencontrer.

Les représentants des organisations syndicales ont donc décidé de ne pas rester à l'entrevue. Ils ont fait part de leur mécontentement, notamment par respect aux manifestants venus nombreux pour s'opposer à la réforme Ayrault sur les retraites.

morey

La lutte a payé !

Après 9 jours de grève, un accord a été signé entre la direction et les représentants CGT de l’entreprise.

Lire le tract...

Solidarité financière et concours de pétanque pour soutenir les salariés de l'entreprise Morey, à Rosières,en grève depuis le 19 août.

Fin juillet, lors de la réunion mensuelle avec l’employeur, les représentants du personnel ont porté leurs revendications salariales : 5 % d'augmentation pour tous, une prime de pénibilité de 50 € par mois, une prime de vacances de 150 € par an et l'instauration d'un vrai dialogue social. Pour la 3ème année consécutive, la direction n'a rien voulu entendre et n'a fait aucune proposition.

Collectivement, les salariés ont décidé, à leur retour de congés, de se mettre en grève car, depuis plusieurs mois en plus du blocage de leurs salaires, leurs conditions de travail se sont fortement dégradées.

Vendredi 23 août après-midi, un fait très grave s’est produit : Mr Morey a foncé sur 5 grévistes qui discutaient avec un chauffeur venu récupérer de la marchandise. 2 salariés ont été fauchés et l’un d’eux a été évacué par le Samu, un arrêt de travail de 8 jours lui a été prescrit.

Les ouvriers, très choqués de l’attitude de leur patron, ont décidé de continuer leur mouvement de grève ce lundi matin.

Pour tenir et continuer leur action, ils ont besoin d'un soutien financier. L'UD CGT appelle à la solidarité. Donnez ce que vous pouvez, mais soutenez-les !

Par votre geste, vous permettrez à ces salariés de lutter pour être respectés et enfin entendus ! Merci pour eux.

Vous pouvez effectuer vos dons en espèce ou par chèque à l'ordre de : CGT Multipro Chimie, Solidarité aux Morey.

Nouveau suicide à La Poste en Haute-Loire.

Jeudi 22 août, une salariée du centre de distribution du courrier de Langeac s'est suicidée sur son lieu de travail.

Lire le communiqué du syndicat CGT FAPT

preciturn


Le Tribunal de Commerce a rendu sa décision mercredi 31 juillet 2013 : l'entreprise PRECITURN est reprise par le groupe américain AIAC, 40 emplois sont sauvés.

Lire le communiqué de presse

Suite à la réunion du comité d'entreprise extraordinaire du 18 juillet et à la visite du potentiel repreneur, les salariés ont pu négocier le nombre d'emplois repris qui est porté à 40 au lieu des 37 annoncés initialement. A l'unanimité, ils ont décidé de reprendre le travail.

En attendant la décision du Tribunal de Commerce ce vendredi 26 juillet, les salariés restent vigilants car rien n'est encore acquis.

Les salariés de l'entreprise PRECITURN à Monistrol sur Loire sont en grève pour la défense de leurs emplois et le maintien du site industriel.

Suite à la liquidation judiciaire le 14 juin, une seule offre reste recevable, celle d'un groupe d'investissement américain AIAC.

21 emplois seraient supprimés, dont la moitié au niveau de la production. Les salariés ont décidé de faire grève pour renégocier cette offre.

Un comité d'entreprise extraordinaire doit avoir lieu ce jeudi 18 juillet après-midi en présence de l'administrateur judiciaire et d'un représentant du groupe américain.

La décision du Tribunal de Commerce est attendue le 26 juillet.

9 juillet 2013

La rentrée devra être sous la mobilisation la plus large de tous, salarié-e-s, retraité-e-s, privés d'emploi, jeunes... pour les retraites, l'emploi, les salaires, l'avenir des services publics.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, appellent à une journée nationale d'action interprofessionnelle le mardi 10 septembre pour ne pas laisser les propositions du Medef faire la loi et pour imposer d'autres choix au gouvernement.

http://www.cgt.fr/Communique-CGT-CGT-FO-FSU

 

chevalier

 

Les salariés de chez Chevalier à Brioude sont en grève depuis le 27 juin pour leurs salaires et leur pouvoir d'achat.

Ils veulent que chaque ouvrier soit traité de la même manière, notamment pour la prise en charge des repas pour tous.

Leur deuxième revendication porte sur l'augmentation des salaires qui n'ont pas été revalorisés depuis 2 ans. Ils demandent 3 % d'augmentation, ce qui correspond à l'inflation depuis 2 ans et l'ouverture de négociations.

Lire le tract distribué mardi à Brioude...