27012022 hl

Ce jeudi 27 janvier 2022, des salariés et retraités du public et du privé ont manifesté dans l'unité au Puy-en-Velay pour exiger des mesures immédiates d’augmentations générales de salaires et des pensions de retraite. Dans des entreprises comme à Valéo Sainte-Florine ou à Etape Auvergne à Vergongheon pour la première fois en grève, les salariés ont interpellé les directions.

25012022 energie

Depuis le 25 janvier, dans le cadre d’un mouvement de grève nationale unitaire, les salariés et retraités altiligériens de l’électricité et du gaz soutenus par la CGT ont entamé une semaine de mobilisations pour la revalorisation immédiate des salaires et pensions. Ce 26 janvier 2022 des actions fortes sont en cours sur les sites de Brioude, Yssingeaux et Langogne. Demain jeudi 27 janvier, une délégation se joindra à la manifestation intersyndicale 10h30 place Cadelade au Puy-en-Velay.

27 janvier 2022 appel

Ce jeudi 27 janvier, toutes et tous en grève et en manifestation pour les salaires ! Rassemblement 10h30 place Cadelade au Puy-en-Velay. De Brioude, covoiturage au départ de la place Champanne à 9h15 (à l'initiative de la CGT) et de l’aire de covoiturage du pont de Lamothe (à l'initiative de FO).

20012022 coveris 1200 630

Suite à l’entêtement de la direction qui refusait d’entendre les revendications des organisations syndicales, plus de 90 % des 300 salariés du groupe Coveris de Firminy, Montfaucon en Velay et Saint Pal de Mons se sont mis en grève pour les conditions de travail et les salaires.

19012022 Michelin

Mercredi 19 janvier 2022, les salariés de Michelin Blavozy défendus par la CGT ont à nouveau débrayés pour faire évoluer favorablement les propositions inacceptables de la direction dans le cadre des NAO. Dans la continuité des mouvements de grève précédents, ils exigent toujours une réelle reconnaissance salariale pour tous et toutes.

19012022 coveris

La quasi totalité des salariés du groupe Coveris Flexibles de Firminy, Montfaucon en Velay et Saint Pal de Mons sont en grève pour les salaires. Ils demandent 70 euros brut d'augmentation pour toutes et tous. Dans l'unité syndicale, les organisations CGT et CFDT soutiennent et défendent les revendications des salariés de ce groupe du textile plastique.