03022021 confinter4

Dans le cadre de la journée interprofessionnelle d'actions et de grève du jeudi 4 février 2021, les syndicats CGT, FSU, CFTC et Solidaires appellent à manifester pour exiger l'arrêt de tous les plans de licenciements et pour que les aides publiques soient conditionnées au maintien des emplois. Ils réclament la revalorisation des salaires, le développement des services publics...FO se joindra au rassemblement prévu à 10h30 place Cadelade au Puy-en-Velay.

assmat tpe

Les assistantes maternelles, employées par des parents, constituent le premier mode de garde des enfants de moins de six ans. Leur nombre est estimé à plus de 1300 en Haute-Loire et à plus de 300 000 en France.

cgt 51eme congres ill

En 2021, nos revendications et nos mobilisations doivent répondre aux violences sociales. Avec la CGT, construisons des réponses collectives ==> Pas de droit sans syndicat, pas de syndicat sans syndiqué ! Emploi, salaires, retraite, services publics, aides aux entreprises sans contreparties: pour ne pas payer leur crise, faisons entendre nos exigences lors de la journée nationale interprofessionnelle de grève et d'actions du 4 février prochain.

 25012021 prudh

Voter CGT aux élections TPE : un enjeu majeur pour les Prud'hommes. Les élections des Très Petites Entreprises (de moins de 11 salariés) auront lieu du 24 mars au 4 avril 2021. Voter CGT aux élections TPE, c'est contribuer à la désignation de juges prud'homaux CGT qui veilleront à faire respecter le droit du travail trop souvent malmené.

26012021 educ

Dans l'unité, les personnels de l'Education Nationale ont manifesté mardi 26 janvier 2021 au Puy dans le cadre de la jouréne nationale de grève. Dans l'intérêt des élèves, ils exigent maintien et créations de postes et dénoncent les réformes qui détruisent le service public. Ils réclament une véritable revalorisation et une amélioration des conditions d'enseignement déjà dégradées avant la crise sanitaire.

fret1

"En Haute-Loire, il y avait 240 000 tonnes de fret qui partaient du département, soit l’équivalent de 8 000 camions sur les routes !" témoigne Xavier Bousset, CGT Cheminots 43 qui milite pour la reconnaissance de l’activité fret au sein de la SNCF comme un véritable service public dans l'intérêt des populations.