ceramiques haute loire

Le tribunal de commerce de Lyon a prononcé mardi 15 décembre en fin de matinée la liquidation de l'entreprise Céramiques de Haute-Loire à Couteuges. 82 personnes sont licenciées.

photo 1

Les personnels des SSIAD (Services de Soins Infirmiers A Domicile) d'Yssingeaux et de Dunières se sont massivement mobilisés dans l'unité ce mardi 8 décembre 2020. Ils dénoncent leur exclusion des mesures salariales du Ségur et exigent l'égalité de traitement entre tous les personnels du champ de la Santé et de l'action sociale.

05122020 secu1 3ème manifestation unitaire au Puy-en Velay pour exiger le retrait du projet de loi sécurité globale. Ce 5 décembre était aussi pour la CGT 43, une journée de mobilisation contre le chômage et la précarité. Lors de son intervention, Pierre Marsein a évoqué le lourd tribut déjà payé par les salariés de Haute-Loire et une situation qui continue à se dégrader. L'occasion de réclamer d’autres politiques sociales en matière de salaires, d’emploi, de protection sociale...

02122020 fp

La réorganisation des Finances Publiques en nouveau "réseau de proximité" ? Des services publics de plus en plus éloignés des besoins des usagers ! L'intersyndicale CGT FO Solidaires continue à dénoncer les fermetures au 1er janvier 2021 des trésoreries du MONASTIER sur Gazeille, de CAYRES, de SAUGUES et de SAINTE FLORINE et à moyen terme de toutes celles du département. Défendre le service public, c'est défendre l'intérêt commun du quotidien pour les populations de notre territoire !

Manif ARTICLE24 sam28nov 05

A l'appel des organisations syndicales, d'associations et de partis politiques des mobilisations pour exiger le retrait du projet de loi "sécurité globale" ont eu lieu en Haute-Loire comme à travers toute la France. A Brioude, jeudi 27 novembre 2020, près de 100 personnes ont manifesté. Samedi 28, le cortège au Puy-en-Velay en rassemblait près de 500. Une participation en hausse pour la deuxième mobilisation ponote.

22112020 commerce

C’est une première, depuis la création du magasin, jeudi 19 novembre 2020, une dizaine de salariées de Géant Casino Vals-près-le-Puy ont exercé leur droit de retrait. A bout en raison de conditions de travail exécrables, elles ont quitté leur poste. Pour faire face dans l'urgence au manque criant de moyens humains plusieurs fois dénoncé, l'intersydicale CGT, CFDT et FO a obtenu de la direction du renfort provisoire en personnel. Le travail a repris vendredi.