ag ucr le puy 2015


Le mardi 15 Janvier, l'union locale des Retraités du Puy tenait sa réunion de rentrée 2015.

Après la présentation de l'ordre du jour par le secrétaire, une information importante nous a été apportée par le secrétaire général de l' UD sur les événements qui troublent la vie de la CGT suite aux révélations de la presse concernant le secrétaire confédéral.

Cette information était très utile pour dissiper le trouble que peuvent avoir les militants et les adhérents. Le débat qui s'est instauré a surtout mis en exergue la nécessité absolue de la transparence dans le fonctionnement de toute l'organisation.

Nous avons abordé ensuite les problèmes plus spécifiques aux retraités : la difficulté avec les médicaments de moins en moins remboursés, l'augmentation des mutuelles mais aussi de l'énergie, des transports, des logements...

Les pensions n'ont pas été augmentées depuis avril 2013. La promesse de relever les pensions, inférieures à 1200€ par une prime de  40€ n'a même pas été tenue...

Ensemble nous devons nous mobiliser, et mobiliser nos camarades retraités !

J. PUCEAT


les jours heureux brioude


Le documentaire de Gilles Perret « Les Jours Heureux » sera diffusé jeudi 29 janvier à 20h30 au cinéma Le Paris à Brioude, à l’initiative de l’union locale CGT. La projection, proposée au tarif réduit de 5,20 €, sera suivie d’un débat avec la salle. Venez nombreux, faites circuler l’information !

Les Jours Heureux - Quand l’utopie des résistants devint réalité
« Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».
Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

Ce film vise à retracer le parcours de ces lois, pour en réhabiliter l’origine qui a aujourd’hui sombré dans l’oubli. Raconter comment une utopie folle dans cette période sombre devint réalité à la Libération. Raconter comment ce programme est démantelé depuis, questionner la réalité sociale d’aujourd’hui, et voir comment les valeurs universelles portées par ce programme pourraient irriguer le monde demain. »

Un sujet d’actualité pour comprendre d’où viennent certains de nos acquis sociaux.

Document en téléchargement :
== Tract "Les jours heureux"

 
cgt haute loire chsct poste tribunal dec 14

 

Communiqué du syndicat CGT FAPT de Haute-Loire

Pour avoir réorganisé le service et supprimé 7 tournées de distribution, par l’application aveugle d’un outil de calcul purement théorique, sans avoir mesuré le travail réel des facteurs,  et sans avoir permis au CHSCT de donner son avis conformément aux articles L4612-1 et suivants du code du travail, la Poste a été condamnée .

C’est une victoire historique du personnel et de la Cgt, 1ère organisation syndicale à la Poste.

Grâce à la mobilisation du personnel et des représentants de la CGT, la réorganisation est suspendue.

Par ces motifs

" Nous, Président du traibunal de grande instance, statuant en référé, contradictoirement, par ordonnance susceptible d'appel,
Vu l'article 809 alinéa 1 du code de procédure civile et les articles L 4612-1 et 4612-2 du code du travail,
Déclarons la demande recevvable,
Suspendons la nouvelle organisation du travail mise en place le 18 novembre jusqu'à ce que le CHSCT de la Plate-forme de Préparation et Distribution du Courrier de la Haute-Loire ait été consulté de manière complète sur les conséquences de la réorganisation sur les conditions de travail, c'est à dire informé d'une part sur la charge de travail demandée aux agents et d'autre part sur la manière dont cette charge de travail est calculée.

Condamnons la société La Poste - établissement secondaire du Puy en Velay à payer au CHSCT de la PPDC de Haute-Loire la somme de 1500€ en application de l'article 700 du code de procédure civile,
Condamnons la société La Poste - établissement secondaire du Puy en Velay aux entiers dépens."

Pascale Falcon, secrétaire

SYNDICAT CGT Fapt de HAUTE-LOIRE

jo chapuis maryline cavaille aide a domicile haute loire cgt

Le Renouveau, 15/01/15

Le secteur de l’aide à domicile emploie 1 500 personnes en Haute-Loire. Face au non-respect de plusieurs points de la convention collective relevé ici et là, la CGT avait réuni les 13 et 14 janvier les délégués du personnel des différentes associations du département.

Les délégués du personnel de l’aide à domicile des différentes associations de Haute-Loire étaient réunies les 14 et 15 janvier à Brives-Charensac, où ils ont deux jours durant planché sur l’application de la convention collective, sur l’accord de modulation du temps de travail ou encore sur les revendications de l’organisation syndicale au plan national. Pour les aiguiller dans leurs travaux, Maryline Cavaillé, responsable nationale CGT, avait fait le déplacement du Tarn-et-Garonne. « Il apparait qu’en Haute-Loire, de nombreux points de la convention collective mise en œuvre au 1er janvier 2012 ne sont pas appliquées dans les associations », déplorait celle-ci.

De nombreuses dérives constatées

Une convention qui n’apparait pas aux yeux de la profession comme une panacée, cette dernière ayant en effet donné lieu à des manifestations fin 2012, mais qui demeure « un minimum applicable » face à certaines dérives constatées. « De nombreuses tâches dévolues aux aides-soignantes sont confiées à du personnel non qualifié », donnait à titre d’exemple Maryline Cavaillé. « Personnel qui subit des amplitudes horaires inacceptables de parfois 13 heures, pour 5 heures seulement de travail effectif ». Autre préoccupation du syndicat, le nombre important de « travailleurs pauvres » au sein d’un secteur à vocation sociale et solidaire.

40% des salariés éligibles au RSA

« L’aide à domicile emploie dans notre département quelques 1 500 personnes », expliquait Jo Chapuis, secrétaire départemental CGT. « 50% d’entre elles doivent vivre avec 800 € par mois, pour n’avoir d’autre choix que d’être embauchées à temps partiel ». Et Maryline Cavaillé d’ajouter que « 40% des salariés du secteur peuvent même prétendre au RSA ». De quoi inquiéter la CGT qui revendique entre autres une revalorisation conséquente de la valeur du point d’indice et de l’indemnité kilométrique, invitant par ailleurs les salariés non encore organisés à se rapprocher de leur Union Départementale [UD CGT de Haute-Loire Maison des Syndicats 4 rue de la Passerelle 43000 Le Puy - Téléphone : 04.71.05.51.21 Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.]

Hervé Blanchard

Document en téléchargement :
== Communiqué de presse

cgt43 territoriaux fiche carriere

 

Première organisation syndicale et majoritaire en Haute-Loire, en Auvergne et en France, tant aux élections professionnelles qu’à la CNRACL, la CGT souhaite informer les agents de la fonction publique territoriale des nouvelles grilles indiciaires qui sont rentrées en vigueur à partir du 1er janvier 2015, pour les catégories B et C.

Vous pouvez en prendre connaissance sur son compte Facebook : www.facebook.com/territoriauxhauteloire.cgt

Exemples de fiches en téléchargement :

== Fiche carrière rédacteur
== Fiche carrière adjoint technique

 cgt 43 tresorie le puy rue des moulins

Le Progrès, 14/01/15

Un rassemblement syndical réunissant la CGT, Force ouvrière et Solidaires s’est déroulé mardi matin devant les locaux de la Trésorerie, rue des Moulins, au Puy-en-Velay. Avant la tenue du comité local, les différentes organisations entendaient protester contre les six suppressions d’emplois envisagées au 1er septembre prochain.

S’adressant directement au directeur des finances publiques, Georges Trescartes, secrétaire CGT FIP43, a souligné : « Une majorité des collaborateurs sont stressés depuis qu’ont été annoncées six suppressions d’emplois ». Concernant le sujet, le directeur, Henri Rodier, n’a pas souhaité s’exprimer publiquement, mais il a rencontré les manifestants.

« C’est toujours une politique globale contre la fonction publique ! », résume Georges Trescartes qui rappelle que deux trésoreries, à Pradelles et Fay-sur-Lignon, ont été fermées. La CGT FIP43 s’oppose à ce qu’elle qualifie de « massacre organisé de la fonction publique » et aux restructurations et fusions « qui aboutissent à une désertification des territoires ruraux et à des suppressions d’emplois ». Même discours de Jocelyne Limagne, représentante de Force ouvrière : « Le pacte de responsabilité fait des ravages avec un total de 1 934 suppressions d’emplois dans les Finances publiques en France dont 6 en Haute-Loire, déjà frappée de 11 destructions d’emplois ». FO estime « que les services de la DGFIP (direction générale des finances publiques) sont saignés à blanc ! ».

« Des agents au bord du burn-out ! »