Le 14 novembre 2012, partout en Europe, les salariés en lutte pour l'emploi et la solidarité

L’austérité plonge toute l’Europe dans la récession et produit d’énormes dégâts sur l’emploi, les salaires et accroît les inégalités entre travailleurs européens en mettant en cause les droits de tous.

Contre les attaques patronales, contre l’austérité, partout, ici comme ailleurs, répondons par la mobilisation.

Rassemblement et manifestation à 11 heures devant la Préfecture au Puy en Velay

Lire le tract intersyndical

 ret-11oct

Près de 200 retraités étaient rassemblés jeudi 11 octobre devant la Préfecture suite à l'appel des syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC, UNSA, FGR-FP pour :

- dénoncer la nouvelle stigmatisation dont ils font l'objet,

- réclamer des mesures urgentes pour l'augmentation des pensions,

- revendiquer la création d'un droit à la prestation universelle de compensation de la perte d'autonomie,

- garantir l'accès aux soins pour tous.

Lire le tract intersyndical

 

ste-marie


L'hôpital Sainte Marie en grève le 15 octobre 2012 !

Le personnel était en grève ce lundi 15 octobre pour dénoncer le passage en force de la direction et une baisse des acquis suite à la remise en cause de la convention collective 51.

L'intersyndicale demande une reprise des négociations, le maintien de la CC 51 telle qu'elle existait avant la dénonciation par la FEHAP, le rattrapage du pouvoir d'achat et l'augmentation des salaires


Le 1er janvier 2013, un nouveau traité (TSCG) européen signé par 25 chefs d’état doit entrer en vigueur. Ce traité contraint les états à appliquer des politiques budgétaires ultra strictes, entraînant l’austérité généralisée au nom de la rigueur et de la limitation à 3 % de déficit du PIB pour 2013 et 0,5 % ensuite. C’est un carcan budgétaire qui empêche toute politique de relance en période de crise.

Il préconise des mesures restrictives de fixation et d’indexation des salaires et limite fortement le droit des négociations collectives.

Ce traité menace les droits sociaux, les prestations sociales, les retraites et la santé. Il sera un obstacle à de nouvelles conquêtes sociales dans tous les pays d’Europe.

C’est pour ces raisons que, comme la Confédération Européenne des Syndicats (CES), la CGT de Haute-Loire est opposée à ce traité et demande aux parlementaires français de ne pas le ratifier.

Télécharger la pétition

 

9-oct


9 octobre à Lyon pour la défense de l'industrie et de l'emploi

Ce sont près de 120 militants (2 cars) qui sont partis de Haute-Loire pour rejoindre la manifestation à Lyon.

Aujourd’hui un emploi dans l’industrie induit trois autres emplois. Un pays sans industrie est un pays qui se meurt.

Les suppressions d’emplois ont un impact fort sur la santé, l’éducation, les collectivités territoriales et les services publics.

Pour nous, la loi sur les interdictions des licenciements est plus importante que la règle d’or financière qui empêche toute politique de relance et conduit inévitablement à l’austérité généralisée.

La Cgt n’est pas résignée mais résiste pour imposer d’autres choix de société avec une meilleure répartition des richesses.


Il faut sauver le timbre rouge...

Lire l'article du syndicat CGT FAPT 43